top of page
  • Photo du rédacteurPatrick, Bricoleur passionné

L'art de la Toiture en Bois (bardeaux, tavaillons)

Les tuiles en bois, terme englobant les bardeaux, tavaillons et tavillons, ne sont pas de simples éléments de couverture. Elles sont le reflet d'un savoir-faire ancestral, mêlant habilement tradition et innovation. Utilisées bien au-delà des pittoresques chalets de montagne, elles gagnent en popularité dans des régions variées, y compris en Île-de-France, où elles incarnent une réponse contemporaine aux enjeux de construction durable.


Toiture en tuile de bois, mon avis

Historique des tuiles en bois


Ces tuiles, héritées de pratiques séculaires européennes, se distinguent par leur fabrication artisanale. Leur production implique un fendage méticuleux des bûches, suivant le sens des fibres, assurant une longévité remarquable, souvent supérieure à un siècle.


Cette technique, exigeant précision et expertise, est la clé de la durabilité et de la résistance de ces tuiles face aux intempéries.


Découvrez dans cette vidéo le savoir-faire de l'entreprise Atrium Tuiles qui est spécialisée dans le domaine de la tuile en chêne. Ces planchettes peuvent être utilisées également comme bardage en façade.


Écologie et esthétique : un duo gagnant


Le respect de l'environnement est au cœur de la production des tuiles en bois. Entièrement naturelles et exemptes de traitement chimique, elles présentent un bilan carbone modéré. Leur recyclabilité complète en fin de vie accentue leur attrait écologique. Sur le plan esthétique, leur évolution chromatique, du doré au gris argenté, ajoute une dimension vivante et chaleureuse aux bâtiments.


Bardeaux bois et tavaillons noyer chene

Choix de l'essence


Le choix de l'essence de bois est crucial pour une toiture en bois, influençant à la fois l'esthétique, la durabilité et la performance.


  • Cèdre : prisé pour sa résistance intrinsèque aux insectes et à la décomposition, le cèdre offre une isolation thermique efficace. Sa patine argentée au fil du temps en fait un choix esthétique privilégié.

  • Pin : alternative économique, le pin, souvent traité sous pression pour une meilleure durabilité, est un choix robuste, adaptable à divers styles architecturaux grâce à sa capacité à absorber différents traitements de surface.

  • Chêne : symbole de robustesse, le chêne se distingue par sa densité et sa longévité. Son grain distinct et sa riche palette de couleurs en font un choix d'élégance.

  • Séquoia : idéal pour les climats humides, le séquoia offre une résistance exceptionnelle aux moisissures et insectes. Sa couleur rougeâtre unique et son grain serré assurent une étanchéité remarquable.

  • Noyer : le noyer est également un excellent choix, c'est un bois résistant (mais très onéreux).


Un investissement conséquent


Contrairement aux toitures en ardoise ou en tuile terre cuite qui sont plébiscitées par la majorité des couvreurs (cliquez ici pour des infos supplémentaires), opter pour une toiture en bois vous coûtera cher. Cela exige une considération attentive de plusieurs facteurs. Le coût, reflétant la qualité du matériau et la complexité de sa mise en œuvre, peut être significatif.


Point important : La maintenance spécifique, essentielle pour préserver ces toitures des moisissures et termites, nécessite une expertise particulière.

De plus, l'architecture doit être adaptée, avec une pente minimale de 35° pour assurer la durabilité de la couverture.


Choisir une toiture en bois peut sembler, à première vue, une décision audacieuse, voire téméraire à mon avis. Cependant, c'est un engagement en faveur de l'authenticité et de la durabilité. C'est embrasser un patrimoine, une esthétique unique, tout en contribuant à un avenir plus vert. Certes, votre banquier pourrait être perplexe, mais c'est un choix qui, au-delà de son coût, enrichit le patrimoine bâti et environnemental.

bottom of page